29 mars à 19h30 – ApéroPOP #2

A l’occasion du Printemps citoyen, Champ libre organise son POLKA, format sympathique de café politique, concocté par les assos Kawaa et Voxe.org.

mercredi 29 mars à 19:30 – 22:30

Bar LA MAISON – 65 Boulevard de la Villette, 75010 Paris, France

Autour d’un verre, dans un lieu chouette et convivial, venez débattre sereinement d’un sujet sensible qu’on commence à très bien connaître à Champ libre : la Prison.

Cette soirée est faite pour vous si…
– Vous n’y connaissez rien de rien : mais vous avez envie de savoir si les détenus portent vraiment des tenues oranges comme dans les séries américaines ?
– Vous êtes un spécialiste : et vous êtes frustré du peu d’espace de débat citoyen sur la question
– Vous avez envie de passer un bon moment : rencontrer des personnes sympathiques, et avoir un alibi pour échanger.

Venez comme vous êtes, avec quelques euros dans les poches pour siroter la boisson de votre choix pendant la soirée.

Plus d’info sur le Printemps Citoyen et tous les autres événements ici :https://www.kawaa.co/g/906/rencontre/3140

 

Retour sur les propositions faites pendant l’AG

Lors de notre dernière Assemblée Générale, nous avons planché par petits groupes sur des 5 problématiques, sélectionnées par les adhérents

  • Rendre le bénévolat plus gratifiant
  • Construire notre gouvernance
  • Consolider notre modèle économique
  • Se professionnaliser ? 
  • Permettre une meilleure participation des personnes détenues

 

  • Rendre le bénévolat plus gratifiant ?

Pour les participants, rendre le bénévolat plus gratifiant, c’est :

  • Adapter les formes d’engagement aux attentes de chacun ;
  • Accompagner le développement individuel/l’épanouissement personnel des bénévoles ;
  • Alléger/faciliter la vie des bénévoles Champ libre ;
  • Faire de la convivialité une priorité.

Pour ce faire, plusieurs propositions/pistes d’actions :

  1. Réaliser une cartographie des rôles/compétences pour identifier clairement l’ensemble des tâches assumées par les bénévoles Champ libre et envisager de nouvelles manières de les subdiviser, regrouper, déléguer… (ex : créer un pôle « communication » avec une responsable chef de file et un pool de bénévoles mobilisés au gré des besoins).
  1. Améliorer la lisibilité de notre organisation, clarifier la répartition des rôles.
  1. Bien cerner les envies/attentes, mais aussi les capacités de chacun.
  1. Mutualiser certaines actions/activités avec d’autres associations (ex : événements grand public, formation(s)…).
  1. Mettre en place des outils de gestion/coordination, (ex : doodle semestriel pour les interventions à l’Ilôt, annuaire des intervenants…).
  1. Instaurer des rendez-vous réguliers/à date fixe (ex : réunions de groupe tous les 1ers mardi du mois).
  1. Faire des réunions de groupe de vraies réunions d’échange et de travail (ex : une 1 ère heure d’échange et de discussion, une 2ème heure de « co-working » sur les projets Champ libre des uns et des autres).

 

Construire notre gouvernance 

Le Conseil d’administration

  • doit avoir une légitimité pour soutenir les projets
  • doit avoir un rôle politique : pour peser dans les décisions et gain de visibilité
  • doit être basé sur une base composite avec des profils variés

Les adhérents Champ libre

  • Multiplier et diversifier les modalités d’adhésion
  • But : maintenir les adhérents actifs et mobilisés (en dehors des réunions du CA et de l’AG annuelle)
  • Il y a des sujets, par exemple les thèmes évoqués lors de l’AG qui n’ont pu être traités, qui peuvent faire l’objets de commissions : Les petites Commissions Champ libre : une participation ponctuelle effectuée par des adhérents qui ont les compétences sur ces sujets; des réflexions pour alimenter les réflexions du CA / en complément des aspects opérationnels du bureau ; une capacité à inclure les adhérents dans une vision prospective de l’association.

Plusieurs options pour l’adhésion :

–       adhérents bénéficiaires

–       partenaires (institutions)

 

Consolider le modèle économique

  • Recherche de partenariats

– Institutionnels : Ministères justice (via les connexions avec les SPIP) et culture

– Autres acteurs non liés aux système carcéral -> mettre en avant des publics plus larges, pas seulements prisons

– Grandes entreprises : via les dispositifs RSE

–  Acteurs bancaires?

Il s’agit de bien exploiter les partenariats existants et de diversifier les guichets.

  • Équilibrer les sources de financement (voir quel argent on souhaite recevoir)

Garder un ratio public/privé, adhésions/subventions satisfaisant pour conserver son indépendance

Idée d’une charte de valeurs pour cadrer nos pistes de recherches et structurer nos partenariats

 

Professionnalisation

Que voulons nous faire de l’association ?

  • Idée de modéliser plusieurs scénarios de développement de l’association (avec ou sans salarié, type de contrat…)
  • Exercice de projection dans 3 à 5 ans
  • Estimer les besoins financiers de l’association (quel minimum indispensable pour une année d’activité)

Participation

Nous n’avons eu le temps d’aborder que les conditions de participation des détenus en prison.

Pistes :

  • essayer d’avoir plus de visibilité sur la constitution des listes de participants
  • travailler le contenu de la communication : comment toucher le plus de monde possible ?
  • adapter le contenu aux attentes des participants
  • communiquer plus globalement sur les actions de Champ Libre
  • avoir des relais en interne
  • aller voir les chefs de service à la fin de chaque séance et/ou aux surveillants pour leur parler de Champ libre (qui on est, ce qu’on fait)
  • essayer d’organiser ponctuellement une séance supplémentaire – cette séance serait animée par un détenu qui veut s’emparer de la thématique proposée.