Articles

Soutien au GENEPI

Le GENEPI est une aventure qui a fait découvrir la prison à bon nombre de bénévoles de Champ Libre à commencer par ses fondatrices, entrées pour la première fois en prison à Fresnes dans le cadre d’un atelier du GENEPI qu’elles ont mené pendant deux ans. D’autres ont suivi et chaque année les rangs de Champ Libre grossissent grâce à des personnes qui ont suivi les formations de cette association.

Malheureusement cette aventure est aujourd’hui remise en cause suite à la décision de l’administration pénitentiaire de ne pas renouveler la convention qui liait le GENEPI aux prisons françaises depuis sa création en 1976.  La chancellerie a entériné, ce lundi, la décision de la direction de l’administration pénitentiaire (DAP) de stopper les subventions de l’association d’aide aux détenus. La fin de quarante-deux ans de partenariat.

Alors que les personnes incarcérées sont dans un isolement toujours plus inquiétant les prisons se referment sur elles-mêmes.  

Pour en savoir plus :

Prisons : le ministère de la Justice coupe les ponts avec le Genepi (Libération)

L’administration pénitentiaire rompt ses liens avec le GENEPI (Le Monde)

Le site du GENEPI

 

Revue de presse

Revue de presse de décembre

Vous n’avez pas suivi l’actualité de la prison ce dernier mois ?

Voici une petite piqûre de rappel : la revue de presse généreusement prêtée à Champ Libre par le bureau du Groupement Multiprofessionnel des Prisons (GMP).

On y apprend notamment :

  • que les députés ayant réalisé quelques visites de prison ont alerté sur l’état de délabrement de certaines prisons, notamment celle de Bois d’Arcy. Avec une trentaine d’autres députés, de tous bords, ayant visité une prison début décembre, ils ont débattu Adeline Hazan. L’objectif est aussi d’influencer « les chantiers de la justice », initiés par la ministre Nicole Belloubet, dont un sur « le sens et l’efficacité de la peine ».
  • beaucoup d’encre coule également sur la Prison de Fresnes, le coup de gueule de l’OIP contre la maison d’arrêt de Fresnes commence à porter ses fruits avec une vague de recours déposés à la Cour Européenne des Droits de l’homme
  • Deux formats longs du Monde sur l’importance du maintien des liens familiaux, principal facteur de réinsertion, qui sont, pour des raisons matérielles, psychologiques et familiales, difficiles à maintenir.  Chaque année, quelques dizaines de femmes accouchent en prison, la loi les autorisant à élever leur enfant jusqu’à ses 18 mois.

Télécharger la revue de presse